Le guide de votre bien-être à domicile

Vêtement amincissant

Actualités

Adolescentes : les dangers de la lingerie sculptante

Depuis toujours, les femmes ont utilisé des astuces pour cacher leurs imperfections et afficher une taille digne d’une déesse. Que ce soit le corset, la gaine ou la lingerie sculptante, ces vêtements amincissants sont là pour nous donner le résultat qu’il nous faut quitte à souffrir et suffoquer dans la robe de nos rêves.

Une histoire de corset

Véritable atout de séduction, le corset a toujours torturé les femmes obligées de « souffrir pour être belles ». Empêchant le bon fonctionnement de la respiration, ces objets de torture ont souvent été les sources de plusieurs malaises. Plus tard, nos grands-mères ont eu l’idée de créer des gaines beaucoup moins rigides mais qui ne donnent pas le même effet. Enfin, les contemporaines ont arboré la culotte ventre plat doté d’un plastron rigide au niveau du ventre pour plus de résultat.

Des matières évolutives

Vendue en France depuis l’année dernière, la lingerie sculptante est conçue avec du spandex et du lycra et fait le bonheur des stars du tapis rouge. Parmi elles, Gwyneth Paltrow, Kim Kardashian ou Oprah Winfrey ont déjà avoué leur addiction pour les shapewear. Dans la vie de tous les jours, les femmes utilisent cette astuce pour réussir à entrer dans leurs jeans préférés ou pour porter leurs petites robes d’été.

Si ces techniques vont bien aux dames, qu’en est-il pour les adolescentes en pleine croissance ?

Chez les jeunes filles, la lingerie sculptante est devenue un véritable must have. Dans « Good Morning America », une émission consacrée à cette tendance, Lindsey Luposello, 17 ans confirme : « tout le monde porte des brassières ou des spanx (marque de lingerie sculptante) ». Plus inquiétant encore, des jeunes filles de 13 à 14 ans sont devenues de vraies adeptes. Stéphanie, 14 ans raconte : « nombreuses filles minces se trouvent grosses et pensent qu’elles doivent cacher leur corps ».

Pour le Docteur Orly Avitzur, neurologue américaine, le danger n’est pas loin : « En comprimant autant le corps, vous risquez d’exercez une pression directe sur un nerf ou sur les organes internes. Plus le modèle porté est inconfortable et gainant, plus vous êtes susceptible de subir des dommages. ». En guise d’exemple, le spécialiste cite le cas d’une jeune fille de 15 ans victime d’infections de la vessie, de lésions nerveuses, d’engourdissements, de troubles gastro-intestinaux,…et la liste est encore longue.